À Limoges, un homme s'est retranché toute la nuit dans un séquoia devant la mairie pour "faire chier le monde"

LIMOGES – Il leur arrive d’être appelés pour récupérer des chats coincés dans des arbres, mais là… Depuis mercredi 14 février à 22h, les pompiers étaient en intervention devant la mairie de Limoges pour tenter de faire sortir un homme d’un séquoia.

Un quadragénaire s’était perché dans l’un des très grands arbres qui trônent sur la place de la mairie. Les soldats du feu avaient installé un dispositif à 22h avant de le lever vers 2h du matin face au refus de descendre de l’individu, rapporte France 3 Région.

Un homme dans le grand sapin de la mairie a Limoges. La grande échelle déployée. #livepopupic.twitter.com/P9eqBZCJSn

— Pierre Vignaud (@Pvignaud87) 14 février 2018

Ce jeudi matin ils tentaient encore de le faire descendre à bord de la nacelle en haut de la grande échelle, mais il menaçait de sauter ou de les attaquer à chaque tentative. Une psychiatre a été amenée sur place pour parlementer avec lui. En fin de matinée, l’homme est enfin descendu, rapporte Le Populaire du Centre.

#Limoges : nouvelle tentative d’approche de l’homme dans le séquoia par les pompiers accompagnés d’une psychiatre de @EsquirolLimogeshttps://t.co/5EzuAAPyZj via @FssllOpic.twitter.com/jfoaJ92XIY

— France 3 Limousin (@F3Limousin) 15 février 2018

Nouvelle tentative d’approche de l’homme dans le sequoia par les pompiers accompagnés d’une psychiatre. #limoges@F3Limousinpic.twitter.com/CJoMPZUd7E

— Faissolle Olivier (@FssllO) 15 février 2018

Depuis son perchoir, l’individu criait, chantait « Au feu les pompiers » ou encore scandait inlassablement le répondeur de la police nationale « Vous avez demandé la police… Ne quittez pas ». Des passants s’étaient même réunis près de l’arbre, intrigués par la présence des forces de police et des pompiers sur place. Certains reprenaient en cœur les chants du quadragénaire, explique Le Populaire du Centre.

D’après France 3, l’homme n’avait pas de revendication précise si ce n’est qu’il était là pour « faire chier le monde » et que « le tribunal sait/c’est pourquoi je suis en haut d’un arbre ». D’après un journaliste sur place, l’homme a été identifié: il a été condamné lundi pour une histoire de cannabis. Il se disait « incompris » et voulait un aménagement de peine.

Le #retranche parle de cannabis à propos de sa condamnation. Son affaire a vraisemblablement été identifiée. Les négociations autour d’un aménagement de peine peuvent commencer. #livepopu

— Sébastien Dubois (@Sebastish) 15 février 2018

Selon la psychiatre, le #retranché aurait à manger, son chat et pas d’intention suicidaire. #livepopu

— Sébastien Dubois (@Sebastish) 15 février 2018

Avec sa veste vert kaki, le #retranché est arrivé en bas… #livepopupic.twitter.com/ykC2shgiUH

— Sébastien Dubois (@Sebastish) 15 février 2018

Selon le journaliste, l’homme est actuellement en mairie et voit un médecin. Reste à savoir si l’aménagement de peine aura bien lieu.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Cette femme s’est accrochée à son sac jusqu’à l’intérieur d’un scanner à bagages

Real – PSG: pour la St-Valentin, ils déclarent leur flamme à la soirée foot

Vous ne devinerez jamais le prix de ce gâteau en forme de mariée

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Pour plus de détails, cliquez sur: À Limoges, un homme s'est retranché toute la nuit dans un séquoia devant la mairie pour "faire chier le monde"