Les pistes de ce rapport pour réformer la SNCF risquent de faire hurler les cheminots

Les pistes de ce rapport pour réformer la SNCF risquent de faire hurler les cheminots

ÉCONOMIE – Un rapport remis ce jeudi 15 février au gouvernement par l’ancien patron d’Air France Jean-Cyril Spinetta suggère que les nouveaux embauchés à la SNCF ne bénéficient plus du statut de cheminot à l’avenir, comme cela a déjà été fait pour La Poste et Orange.

« Dans le cadre de la loi, il pourrait être mis un terme au recrutement au statut des nouveaux embauchés, en préservant strictement les droits individuels des personnels en bénéficiant. Les nouveaux recrutements devront s’opérer (…) dans un cadre conventionnel à parachever », selon ce rapport, qui préconise aussi que la SNCF puisse « recourir pendant deux ans à la procédure des plans de départs volontaires ».

Ce rapport préconise aussi de changer à nouveau le statut de la SNCF -réformé en 2014- en transformant ses deux principales composantes, SNCF Mobilités et SNCF Réseau, en sociétés anonymes à capitaux publics. Le gouvernement tiendra « une première phase » de concertation « dès la semaine prochaine », a-t-on annoncé.

Le statut actuel d’établissement public à caractère industriel et commercial (Epic) assure une garantie illimitée de l’Etat, ce qui serait incompatible avec l’ouverture à la concurrence pour Mobilités et interdirait à Réseau de reconstituer une dette « non soutenable », selon ce rapport rédigé par l’ancien patron d’Air France Jean-Cyril Spinetta, et qui suggère également à l’Etat de reprendre « une part » de la très lourde dette de SNCF réseau.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Il répond « à ceux qui disent que les agents SNCF ne font pas grand-chose »

« Les huit prochaines années vont être difficiles pour les clients »

Ce chaton voyageur a retrouvé sa maîtresse grâce aux internautes

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Pour plus de détails, cliquez sur: Les pistes de ce rapport pour réformer la SNCF risquent de faire hurler les cheminots