Condamné pour une sous-location illicite à Paris, Airbnb va faire appel

Pour la première fois, la plate-forme américaine a été condamnée à la suite d’une plainte d’un propriétaire parisien dont le locataire avait perçu 50 000 euros pour des sous-locations étalées entre mars 2016 et septembre 2017.

Pour plus de détails, cliquez sur: Condamné pour une sous-location illicite à Paris, Airbnb va faire appel