Saint-Valentin : 4 célibataires qui ont quitté les applications de dating à cause de leurs origines

SAINT-VALENTIN – S’ils passent leur Saint-Valentin en bonne compagnie, ce n’est certainement pas grâce à une application de dating. Tinder, Happn ou Ok Cupid ne les intéressent plus. Mohamed, Mouhamadou, Alexandra et Lisa* ont plus souvent dû faire face à un tas de clichés fondés sur leurs origines que fait des rencontres. Le HuffPost a recueilli les témoignages de ces 4 célibataires qui préfèrent désormais se passer de leur téléphone pour séduire.

De zéro à tout plein de « matchs ». Mohamed s’est rapidement rendu compte que les filles ne s’intéressaient à son profil que lorsqu’il faisait bien attention à ne révéler son identité qu’au dernier moment. « Même dans la vie de tous les jours, quand je commence à flirter avec quelqu’un, j’ai observé que dire mon prénom me faisait passer du désir au rejet », explique-t-il.

Et pour Lisa, Alexandra ou Mouhamadou, devant répondre aux attentes que génèrent leur couleur de peau, l’expérience n’a pas été plus enrichissante,comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article, illustrée par Lucie Julien Faimali.

Docile comme une poupée ou les mœurs libérés, les clichés véhiculés sur les femmes asiatiques ne sont pas toujours négatifs. Carole et Alexandra racontent l’impact que ces stéréotypes ont sur leur vie quotidienne et sentimentale, dans un témoignage à écouter dans la vidéo ci-dessous.

Jouer le jeu ou décevoir, Mouhamadou préfère mettre en avant sa stature plutôt que de répondre aux clichés rattachés à sa couleur de peau pour plaire, comme on peut l’écouter dans son témoignage dans la vidéo ci-dessous.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Que cuisiner pour séduire?

Pour retrouver son chat, Tinder a été plus efficace

BLOG – 5 raisons pour lesquelles trouver un homme pour une relation sérieuse est (quasi) impossible

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Pour plus de détails, cliquez sur: Saint-Valentin : 4 célibataires qui ont quitté les applications de dating à cause de leurs origines