Une femme décède de la rougeole à Poitiers

Une femme de 32 ans est décédée de la rougeole au CHU de Poitiers, selon l’Agence Régionale de santé de la Nouvelle-Aquitaine. Depuis novembre 2017 l’épidémie de rougeole continue sa progression dans la région : 269 cas ont été confirmés ce jour. 66 cas, soit 1 rougeole sur 4 ont nécessité une hospitalisation et 4 patients ont dû être transférés en réanimation dont 1 est décédé. Si la rougeole est une infection virale hautement contagieuse et potentiellement grave, un vaccin existe et il peut stopper l’épidémie.

Pour éviter l’épidémie, se faire vacciner

« La grande majorité des personnes touchées par l’épidémie actuelle de rougeole n’étaient pas vaccinées », explique l’Agence qui indique dans son communiqué que la cause de l’épidémie de rougeole en Nouvelle-Aquitaine est due à un manque de vaccination dans la région.

Une personne contaminée peut toucher 15 à 20 personnes si la couverture vaccinale n’est pas suffisante dans l’entourage. La rougeole n’est pas bénigne et peut prendre des formes sévères (insuffisance respiratoire, complications neurologiques parfois irréversibles) obligeant une hospitalisation et pouvant conduire au décès pour les cas les plus compliqués.

« Tous les enfants et jeunes adultes devraient être vaccinés contre la rougeole. C’est une vaccination très efficace qui protège de la maladie dans près de 100% des cas après 2 doses de vaccin. C’est pourquoi, depuis le 1er janvier 2018, la vaccination contre la rougeole fait partie des 11 vaccinations obligatoires chez les enfants », rappelle la Direction générale de la Santé.

Plus d’info sur la vaccination et la maladie : http://www.vaccination-info-service.fr/

A lire aussi:

L’épidémie de rougeole s’étend

Rougeole et hépatite B : selon l’OCDE, les enfants français ne sont pas assez vaccinés

Non-vaccinée, une adolescente de 16 ans meurt de la rougeole à Marseille

Pour plus de détails, cliquez sur: Une femme décède de la rougeole à Poitiers