Face aux affaires Hulot et Darmanin, Macron met en garde contre "une République du soupçon"

Face aux affaires Hulot et Darmanin, Macron met en garde contre

POLITIQUE – Jusqu’ici, Emmanuel Macron s’était bien gardé de commenter les accusations de viol à visant Gérald Darmanin et Nicolas Hulot. Mais ce mardi 13 février, le chef de l’état est sorti de son silence et a mis en garde contre « une forme de République du soupçon » lors d’une allocution à la presse.

Si des plaintes classées sans suite peuvent « conduire à écarter ou faire sortir du gouvernement » un ministre ou à l’empêcher d’exercer, « cela devient une forme de République du soupçon où tout se vaut », a dit le chef de l’Etat, en faisant référence au cas de Nicolas Hulot.

Plus d’informations à venir…

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Hulot va porter plainte contre « Ebdo » pour « diffamation »

En défendant Nicolas Hulot, Marlène Schiappa s’attire de sévères critiques

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Pour plus de détails, cliquez sur: Face aux affaires Hulot et Darmanin, Macron met en garde contre "une République du soupçon"