Techniques coup de jeune

Nouvel acide hyaluronique pour réhydrater la peau

Injecté au niveau du derme sur le visage, le cou, le décolleté ou les mains, le gel d’acide hyaluronique Juvéderm Volite ne vise pas seulement à combler les ridules. Une étude menée par le laboratoire Allergan, qui le commercialise, montre qu’il améliore également l’hydratation cutanée, l’élasticité de la peau (jusqu’à quatre mois) et la rugosité des joues (jusqu’à quatre mois). « Il n’y a pas d’effet « volume » [pas de modification des volumes du visage, ni des contours], mais un effet de lissage très intéressant », explique le Dr Maryse Mateo Delamarre, médecin esthétique, qui l’a testé.

Pour qui?

En priorité les peaux déshydratées et matures, puisque ce gel hydrate en profondeur et stimule les cellules du derme, donc la synthèse du collagène. Il peut cependant être suivi en prévention du vieillissement dès l’âge de 35 ans. Il convient à tous les types de peau.

Comment ça se passe?

Le médecin injecte plus ou moins de produit selon les besoins et les zones à traiter, par exemple au-dessus de la lèvre supérieure ou sur

les pommettes. « Il y a de nombreux points d’injection, un peu comme un « nappage », et plus on en met, mieux c’est », poursuit la spécialiste. L’intervention n’est pas douloureuse. Néanmoins, on peut appliquer au préalable une crème anesthésiante sur les zones sensibles.

Le résultat

La peau est plus lumineuse, comme après un coup de frais. Elle est aussi plus confortable, plus souple, comme après un masque hydratant. « On pourrait se passer de crème, le maquillage tient mieux, d’où un gain de temps le matin car la peau est comme retendue, repulpée, avec un aspect naturel », raconte une patiente.

Les avantages

Une seule séance (entre 15 et 20 minutes) suffit. Le résultat est visible en quinze jours. Après les injections, pas de recommandation particulière : on peut reprendre ses habitudes cosmétiques dès le lendemain. Le traitement ne provoque ni marque ni bleu.

Les inconvénients

Les effets de cette injection s’estompent nettement après une période de six mois. Il est alors possible de prévoir une seconde séance d’injections pour prolonger le résultat.

La séance : Entre 400 et 450 €

Électrocoagulation contre le relâchement des paupières

Le traitement, baptisé Plexr, contribue à lutter, par électrocoagulation, contre le relâchement des paupières supérieures et inférieures. La méthode, qui peut sembler un peu barbare, permet à terme un lissage de la peau distendue. C’est le résultat d’une néocollagenèse (création de nouveau collagène), qui survient après la coagulation des tissus. Cette technique entraîne donc une remise en tension, légère mais bien visible, de la peau des paupières. Le regard est comme rajeuni.

Pour qui?

Celles et ceux qui ont un relâchement modéré des paupières ou dont la peau de cette zone s’est fripée et tombe légèrement sur la paupière mobile. Le traitement s’adresse aussi aux personnes qui ne souhaitent pas effectuer de blépharoplastie (chirurgie des paupières).

Comment ça se passe?

Une crème anesthésiante est appliquée sur la zone 30 minutes avant le traitement. Au moyen d’une « pièce à main » surmontée d’une aiguille, le médecin esthétique crée des points de carbonisation (par un arc voltaïque) sur l’épiderme, sans toucher la peau.

Le résultat

Il faut compter trois ou quatre séances, espacées chacune d’un mois. La cicatrisation de l’épiderme entraîne une rétraction cutanée, créant ainsi un lissage de la peau des paupières. Cette méthode permet de « rouvrir » le regard, de le rajeunir.

Les avantages

Il s’agit d’un traitement superficiel, qui reste sur l’épiderme, et dont les effets visibles durent plus d’un an.

Les inconvénients

Les suites immédiates ne sont pas très agréables : un œdème plus ou moins prononcé dès le lendemain sur chaque paupière, qui disparaît en deux à trois jours. Puis des pointillés rouges apparaissent dans le creux de la paupière supérieure et s’estompent en trois à cinq jours.

La séance : Entre 200 et 250 €

Cryolipolyse, pour effacer un double menton

La cryolipolyse est une technique médicale consistant à refroidir le tissu adipeux de certaines zones du corps afin de détruire les graisses (lipolyse). Grâce à un nouvel applicateur, CoolAdvantage, (de la marque Zeltiq), cette technique s’applique désormais au double menton, pour pratiquer une « cryolipolyse sous-mentonnière ».

Pour qui?

Les personnes qui ont un double menton petit ou moyenne­ment prononcé. La technique n’est pas adaptée aux très gros doubles mentons, ni aux femmes dont le visage est très petit, car l’applicateur s’avère trop large. « Il ne faut pas non plus qu’il y ait un relâ­chement cutané trop important », précise le Dr Jean-Michel Mazer, dermatologue.

Comment ça se passe?

Au premier rendez-vous, le médecin procède à un examen du patient et de la zone à traiter. Un devis est établi. Au cours du second entretien, la personne est installée dans un fauteuil, la tête tenue par un harnais. L’applicateur est fixé sur le bourrelet du double menton. Celui-ci est aspiré, puis réfrigéré pendant 45 minutes. Tout de suite après le traitement, la peau reste rouge et indurée pendant environ cinq minutes. Le médecin masse ensuite toute la zone traitée afin de la réchauffer. Le patient peut alors rentrer à son domicile.

Le résultat

Il apparaît trois mois après le traitement : la réduction de la masse graisseuse s’accompagne d’une légère rétraction de la peau.

Un rendez-vous chez le praticien a lieu. Si une seconde séance avait été prévue, elle peut alors être programmée.

Les avantages

« C’est une avancée dans le traitement du double menton, car la lipoaspiration était jusqu’à présent la seule solution », se félicite le Dr Mazer. De plus, c’est un traitement non invasif, qui ne nécessite pas d’éviction sociale. En une séance (parfois deux, selon le volume), le résultat est satisfaisant. Précisons qu’il n’y a pas de limite d’âge.

Les inconvénients

Le traitement est souvent douloureux la première minute. Cela pince fort lorsque l’appareil aspire le bourrelet… De plus, il ne faut pas bouger la tête ni le cou pendant 45 minutes. Parfois, des ecchymoses appa­raissent à cause de la ventouse, mais elles restent peu visibles.

La séance : Entre 600 et 650 €

A lire aussi:

Anti-âge, les meilleurs actifs

Les bienfaits beauté des fruits sur la peau

Les 7 meilleures plantes anti-âge

Pour plus de détails, cliquez sur: Techniques coup de jeune