La brosse à dents électrique connectée s'incruste dans la salle de bain

23 % des Français se brossent les dents moins de deux fois par jour (sondage UFSBD en mars 2017). Ce constat va à l’encontre de la recommandation de l’Union française de la santé bucco-dentaire (USBD) qui préconise de le faire deux fois par jour pendant deux minutes. Le brossage doit se faire avec une brosse manuelle ou électrique, souple et changée tous les trois mois.

Quid des brosses à dent électriques ? Le développement de ces dernières montre l’intérêt des Français pour cet accessoire, à l’efficacité reconnue par l’UFSBD. « Facile à utiliser et garante d’un brossage plus long, [elle] se révèle souvent plus efficace chez l’adulte, surtout en maintenance implantaire ou parodontale, à condition d’être oscillo-pulsative ou sonique, soulignait déjà l’organisme en 2013. Peuvent s’y ajouter des brossettes pour les patients atteints d’une maladie parodontale et chez ceux qui portent un traitement d’orthodontie ». Elle se révèle également pratique pour parfaire le nettoyage et enlever le tartre.

Si l’engouement des Français pour les brosses à dents électrique n’est plus à démontrer, chaque année apporte son lot d’innovations. Illustration avec le marché grandissant des brosses à dent électrique connectées. On peut s’interroger : pourquoi une brosse à dents reliée à une application smartphone fonctionnant en bluetooth si le rituel du brossage est connu ? C’est là que le bât blesse : les Français ont beau connaître la gestuelle et les recommandations en matière de santé dentaire , en réalité ils ne sont pas nombreux à les respecter dans leur salle de bain. Les 2 minutes de brossage ou encore l’usage du fil dentaire tous les soirs en complément ne sont pas des réflexes.

Pour les plus tête-en-l’air (et mordus de high tech), la brosse à dents « intelligente » peut apporter un coup de pouce. Grâce à son application smartphone, elle peut guider en temps réel par un capteur de détection des zones de brossage. La durée quant à elle est contrôlée via un minuteur. Si vous avez le coup de main un peu trop énergique, on vous alerte que le brossage est trop agressif, pour mieux protéger vos gencives. Exemple dans cette vidéo où un voyant lumineux devient rouge en cas de trop grosse pression sur la dent.

Pour les enfants, habituels frileux du brossage de dents, des options sur l’application sont destinées à rendre plus ludique le rituel avec par exemple des animations snapchat ou Disney.

Un accessoire « pense-bête »

Côté gestuelle, l’utilisation est plus simple qu’avec la brosse manuelle : pas besoin de forcer, il suffit de placer délicatement la brossette contre les surfaces externes des dents avant d’allumer la brosse électrique. Le brossage s’effectue une dent après l’autre. On guide la brosse le long des surfaces externes, en restant deux secondes sur chaque face. Après la face externe de chaque dent, on passe sur les faces qui mastiquent en restant une à deux secondes sur chaque dent. Et terminez en passant sur la face interne de chaque dent.

A la fin du brossage, on rince simplement le brossette sous l’eau et on la laisse sécher.

Loin de se substituer au dentiste (et la consultation annuelle), les brosses à dents connectées constituent donc potentiellement un bon « pense-bête » qui aidera (peut-être) à intégrer les bons réflexes. Reste à savoir si on est prêt à intégrer cette habitude connectée au moment du brossage de dents.

Oral B, Genius 9 000 N Rose Gold.

Lire aussi :

Dentifrice au charbon végétal : les dentistes appellent à la vigilance

Dentifrice : et si le thé vert était la solution ?

Pour plus de détails, cliquez sur: La brosse à dents électrique connectée s'incruste dans la salle de bain