Déjà à bout de souffle, le «Trumpisme»?

J’en croise encore, toutes les semaines, des gens qui agitent la tête ou qui se tiennent la mâchoire qu’ils se sont décrochée il y a un an jour pour jour en apprenant que Donald Trump venait d’être élu président des États-Unis.

Pour plus de détails, cliquez sur: Déjà à bout de souffle, le «Trumpisme»?