Grippe aviaire : les volailles de plein air autorisées à rester confinées

Avec l’arrivée des fêtes, et les risques de grippe aviaire qui planent sur certaines régions, les éleveurs désirent protéger leurs volailles d’une nouvelle épidémie. C’est pourquoi deux arrêtés viennent d’être publiés au Journal Officiel, les autorisant à confiner leurs animaux pourtant classés  » plein air  » ou  » Label rouge « . Ces dérogations concernent les régions ou le niveau de risque de grippe aviaire est  » qualifié d’élevé pour tout ou une partie du territoire ou de modéré dans les zones à risque particulier « .

Aucun risque de perdre son label

Ces arrêtés sont applicables jusqu’au 31 mai 2018. Ils concernent les  » volailles fermières de chair « , les « poules fermières élevées en plein air ou en liberté  » et leurs œufs. Ces élevages sont désormais autorisés à être conservés  » à l’intérieur du bâtiment d’élevage jusqu’à abattage  » sans risque de perdre son label. Leur surface de parcours pourra être réduite tant qu’elle ne devient pas inférieure ou égale à une fois la surface du bâtiment.

5 m² par oie

Concernant les canards et les oies soumis au gavage, ils pourront aussi être retenus dans des bâtiments fermés et leur surface de parcours sera susceptible d’être réduite entre 1,5 et 2,5 m² par canard et 5 m² par oie. De même, pour les  » Volailles de l’Ain  » et les  » Volailles de Bourgogne « , l’obligation d’accès à un parcours herbeux est aussi suspendu jusqu’au 31 mai 2018.

À lire aussi :

Grippe aviaire : une association propose le parrainage de canetons

La grippe aviaire touche un élevage de poules du Nord

Pour plus de détails, cliquez sur: Grippe aviaire : les volailles de plein air autorisées à rester confinées