Dans l'espace, le cerveau se déplace (et c'est un problème)

Passer du temps dans l’espace a un impact sur le cerveau : telle est la conclusion d’une nouvelle étude publiée ce jeudi 2 novembre 2017 dans le New England Journal of Medicine.

Les chercheurs ont observé à deux reprises le cerveau de 18 astronautes grâce à des techniques d’Imagerie par Résonnance Magnétique (IRM) : une première fois avant leur départ pour la Station Spatiale internationale et une seconde fois après leur retour, plusieurs mois plus tard – ils passaient 164,8 jours dans l’espace en moyenne. Ensuite, les chercheurs ont répété cette observation avec 16 astronautes : ceux-ci ont subi un IRM avant leur départ dans l’espace pour une mission courte, puis après leur retour – ils passaient 13,6 jours dans l’espace en moyenne.

Verdict ? Les scientifiques ont d’abord découvert que, chez 17 astronautes ayant vécu un long séjour dans l’espace, le volume du sillon central cérébral était moins important. Plus intéressant encore : chez 12 astronautes (sur 18, donc), on observait un déplacement du cerveau vers le haut – celui-ci était moins fréquent chez les astronautes envoyés dans l’espace pour des périodes courtes (6 astronautes sur 16 seulement concernés).

Des troubles de la vision et des migraines

« L’une de nos théories, c’est que comme il n’y a plus de gravité pour attirer le cerveau en bas, celui-ci se déplace vers le haut du crâne, en entraînant avec lui le liquide cérébro-spinal », affirme Donna Roberts, principal auteur de l’étude.

Problème : ce déplacement vertical pourrait s’accompagner d’effets indésirables… Ainsi, les scientifiques pensent qu’il pourrait être responsable de troubles de la vision et de migraines chez les astronautes, au moment de leur retour sur Terre. « Des études complémentaires seront nécessaires pour déterminer l’importance de ces effets secondaires et établir des mesures préventives » ajoutent les chercheurs.

Source

À lire aussi :

Insolite : dans l’espace, le cerveau des astronautes se modifie

Gravité: voyager sur Mars nuirait au cerveau

Les astronautes plus exposés aux maladies cardiovasculaires

Pour plus de détails, cliquez sur: Dans l'espace, le cerveau se déplace (et c'est un problème)