«Donner son sperme, c'est réparer une injustice», témoigne un donneur

Eliot Nicolas cherche longuement ses mots, soucieux d’être bien compris. Si, à l’âge de 27 ans, il a choisi de donner son sperme, c’est pour impulser « ce petit coup de pouce » qui fera le bonheur de couples…

Pour plus de détails, cliquez sur: «Donner son sperme, c'est réparer une injustice», témoigne un donneur