« La lutte contre le sida a échoué à l’égard des populations les plus précaires »

Dans une tribune au « Monde », Thierry Schaffauser, travailleur du sexe et ancien militant d’Act-Up, juge que les « séropositifs invisibles » sont les grands oubliés du film « 120 battements par minute ».

Pour plus de détails, cliquez sur: « La lutte contre le sida a échoué à l’égard des populations les plus précaires »