A Saint-Martin et Saint-Barthélemy, l’arrivée d’Irma a ressemblé à l’explosion d’une bombe

L’arrivée de l’ouragan sur les deux îles des Antilles françaises s’est traduite par des déferlantes de 12 mètres de haut et des rafales de vent d’une puissance extrême.

Pour plus de détails, cliquez sur: A Saint-Martin et Saint-Barthélemy, l’arrivée d’Irma a ressemblé à l’explosion d’une bombe