Oropouche, le nouveau virus qui menace le Brésil

Après le virus Zika et la fièvre jaune, le Brésil est confronté à une nouvelle menace sanitaire. Il s’agit du virus Oropouche. Transmis par un moucheron appelé Culicoides paraensis, il provoque de la fièvre et pourrait entrainer une méningite voire même une méningo-encéphalite (inflammation du cerveau et des méninges).

Le virus est nommé après une rivière à Trinidad, où il a été découvert en 1955. Présent principalement dans la forêt amazonienne, le virus s’est adapté ces dernières années aux milieux urbains et se rapproche des grandes villes. Le moucheron est plus petit qu’un moustique et il passerait même à travers les moustiquaires, selon le New York Times.

Diagnostic erroné

Oporouche reste encore peu connu aujourd’hui. Une étude menée par des chercheurs de Sao Paulo sur 128 patients a permis de récolter des données à son propos. Des habitants de Manaus, (nord-ouest du Brésil) ont été infectés par le virus Oropouche mais diagnostiqués de la dengue par erreur.

Cela a permis de recenser certains symptômes causés par le virus. Il provoque une fièvre aigüe, des douleurs articulaires ou derrière les yeux, des maux de tête, que l’on peut traiter avec des analgésiques. Mais pour 3 d’entres eux, l’épidémie a eu des conséquences plus graves. Ils ont développé une inflammation du système nerveux qui peut conduire à une méningite. Le virus a été retrouvé dans leur liquide céphalo-rachidien.

500 000 cas ont été signalés au cours des dernières décennies. Il n’existe pas à ce jour de vaccin contre Oropouche. Les scientifiques craignent que ce chiffre ne cesse d’augmenter dans les années à venir. Ils invitent également à vérifier que des cas de dengue ne soit pas en réalité ce virus. Le Pérou et les Caraïbes sont également concernés.

A lire aussi :

Une épidémie de fièvre jaune sévit au Brésil

Zika ne se transmettrait pas par la salive

Les tests du sida débarquent dans les pharmacies brésiliennes

Pour plus de détails, cliquez sur: Oropouche, le nouveau virus qui menace le Brésil