Levothyrox : lettre ouverte de l'actrice Anny Duperey

Dans une lettre ouverte publiée sur le site de l’Association des malades de la thyroïde, l’actrice Anny Duperey interpelle la ministre de la Santé Agnès Buzyn, en lui demandant l’abandon de la nouvelle formule du Levothyrox, le médicament  prescrit pour les problèmes de thyroïde.

Comme de nombreux autres patients, l’actrice est suivie depuis 12 ans pour hypothyroïdie, un trouble de la thyroïde compensé sans aucun problème par la prise de Levothyrox. Avertie par son pharmacien du changement d’excipients dans ce médicament, l’actrice avoue n’avoir été nullement inquiète et a continué de le prendre en toute confiance.

Des effets secondaires en rafale

« Des malaises très inquiétants sont alors apparus en rafale » écrit-elle : maux de tête, vertiges, crampes au réveil, retour de douleurs articulaires au niveau des hanches, épuisement ou encore « faiblesse musculaire telle que j’ai dû abandonner l’exercice physique, pourtant doux, qui m’était salutaire » explique-t-elle. « Ce n’est que lorsque j’ai lu la pétition mise en ligne dernièrement que j’ai compris ce qui se passait… »

Dans sa lettre, l’actrice réclame donc le retour à l’ancienne formule du Levothyrox, sachant que les Français demeurent les seuls « cobayes » de la nouvelle formule puisque les autres pays européens l’ont refusée et que les Pays-Bas l’ont abandonnée après l’avoir testée. « Va-t-on favoriser une sorte de « marché noir de l’ancienne formule » à nos frontières, comme pour le tabac ? » demande l’actrice.

Et non sans humour, Anny Duperey interpelle à l’avance les responsables de santé publique qui ne manqueront pas d’attribuer son coup de colère à la faiblesse de sa thyroïde : « Si l’un d’eux osait me rétorquer cela, je lui ferais bien avaler la plaquette et le carton avec ! »

A lire aussi :

Lévothyrox : risque de pénurie d’un traitement alternatif

Troubles de la thyroïde : les signes à surveiller

Pour plus de détails, cliquez sur: Levothyrox : lettre ouverte de l'actrice Anny Duperey