"Fat girls traveling", le compte Instagram qui décomplexe les femmes rondes en voyage  

Non, les photos de voyage sur Instagram ne sont pas réservées aux femmes à la silhouette longiligne et aux #fit. Annette Richmond, une styliste Américaine de 32 ans a créé son projet à partir d’un constat. Les femmes rondes sont sous représentées dans les photos de voyage postées sur les réseaux sociaux. 

C’est ainsi qu’est né le #fatgirlstraveling (#lesfemmesgrossesvoyagent) pour inciter les femmes à partager leurs photos de vacances et s’aimer, peu importe leur corpulence, en oubliant les préjugés. « Beaucoup de femmes font des voyages magnifiques et ne prennent que des photos de paysages car elle ne sentent pas à l’aise devant l’objectif », raconte-t-elle au média Américain Mic

L’angoisse de prendre l’avion

Elle a commencé par partager sa propre expérience sur son compte Instagram, avec des photos d’elle lors de ses nombreux voyage, dans les tenues et les poses qu’elle aime. De plus en plus de femmes se sont identifiées à ce mouvement et elle leur a dédié le compte Fat Girls Traveling. Si au départ, le nom a pu en dérouter certaines, Annette Richmond insiste sur l’importance d’enlever les connotations négatives associées à l’adjectif « grosse ».

L’Américaine a également créé une page privée sur Facebook, où des femmes partagent leurs questions, leurs angoisses, leurs histoires. Une des principales angoisses qui revient sur le groupe, prendre l’avion. « Le siège est un peu étroit, leur jambe dépasse, elles aiemeraient demander à leur voisin de relever l’accoudoir du milieu, ou elles angoissent à l’idée de demander au personnel navigant une extension de la ceinture », explique Annette Richmond à Mic. « Les filles, c’est pire d’être assis à côté de quelqu’un qui ronfle pendant tout le vol que d’une femme un peu enrobée », leur répond-elle dans ces cas là, avec humour.

Un compte qui prouve que le voyage est un moment de découverte et de bonheur à apprécier pleinement sans se soucier des regards malveillants. 

A lire aussi : 

Non, le yoga n’est pas réservé aux femmes minces !

Hillary Duff dit non au body shaming sur Instagram

« J’ai le droit d’aimer mes bourrelets »: le coup de gueule d’une bloggueuse

  

Pour plus de détails, cliquez sur: "Fat girls traveling", le compte Instagram qui décomplexe les femmes rondes en voyage