Des chercheurs révèlent pourquoi le bâillement est contagieux

Ce n’est pas un secret : bâiller est contagieux. Mais comment expliquer ce phénomène ? C’est la question que se sont posé des chercheurs de l’Université de Nottingham (Royaume-Uni). Leurs travaux, publiés dans la revue Current Biology, révèlent que le bâillement contagieux est déterminé par excitabilité d’une zone du cerveau, le cortex moteur, qui participe à la planification, au contrôle et à l’exécution des mouvements volontaires des muscles du corps.

Une découverte pas si inutile que ça

Pour le découvrir, les scientifiques ont utilisé la stimulation magnétique transcrânienne (TMS) sur 36 volontaires, avant de leur demander de regarder des vidéos montrant d’autres personnes en train de bâiller. Les participants étaient séparés en deux groupes : le premier devait résister à l’envie de bâiller, tandis que le second devait se laisser aller. Leurs réactions ont été filmées et les chercheurs ont compté le nombre et le type de bâillements effectués. Ils ont ainsi constaté que ceux qui devaient résister à l’envie de bâiller avaient finalement plus bâillé que les autres. Mais ce n’est pas tout : ils ont également observé que l’envie de bâiller était liée à l’excitabilité du cortex moteur de chacun. « Certaines personnes ont des cortex moteur très excitables et sont très sensibles au bâillement contagieux, tandis que d’autres le sont beaucoup moins », explique Stephen Jackson, auteur principal de l’étude, au Time.

Une découverte qui pourrait être utile, notamment dans la recherche sur la maladie de Gilles de La Tourette : « Si nous pouvions réduire l’excitabilité, nous pourrions réduire les tics, et c’est ce sur quoi nous travaillons », conclut Georgina Jackson, co-auteure de ces travaux.

A lire aussi :

Insolite : bâiller permet de refroidir le cerveau

Ce que votre bâillement dit sur la taille de votre cerveau…

Plus on est jeune, plus on baille !

Pour plus de détails, cliquez sur: Des chercheurs révèlent pourquoi le bâillement est contagieux