Choléra : 14 morts dans le nord-est du Nigéria

Le choléra continue de sévir. Alors qu’un août, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonçait qu’un demi-million de personnes avaient été touchées par la maladie au Yémen, c’est aujourd’hui au Nigéria que le choléra progresse. Il a ainsi fait 14 morts et le nombre de cas suspectés s’élève à 186, selon un communiqué du ministère de la Santé de l’Etat du Borno relayé par l’AFP.

Des mesures d’assainissement mises en place

Les victimes se trouvent à Muna Garage ou à proximité de ce camp de déplacés ayant fui les violences de Boko Haram, situé en périphérie de Maiduguri, la capitale du Borno. Pour faire face à l’épidémie, les autorités sanitaires et les ONG ont mis en place des mesures d’assainissement comme la purification de l’eau ou l’installation de latrines supplémentaires. Des opérations de sensibilisation ont également été lancées. L’association humanitaire Médecins sans frontières, qui a installé un centre de traitement à Dala, a révélé sa volonté d’y rajouter 50 lits et explore la possibilité d’ouvrir un autre centre de traitement plus proche des zones les plus touchées.

La propagation du choléra est notamment due au fait qu’à Maiduguri, le nombre d’habitants a doublé depuis le début du conflit : ils sont aujourd’hui plus de deux millions et nombreux sont ceux qui s’entassent dans les camps « victimes d’insécurité alimentaire et de maladies comme le paludisme », précise l’AFP. L’association humanitaire Médecins sans frontières rapporte également qu' »après de fortes pluies, le camp est en partie inondé, ce qui constitue un facteur de risque supplémentaire lors d’une épidémie de choléra ».

A lire aussi :

Choléra : des chercheurs percent le mystère de la maladie

Choléra : 39 morts dans le Sud-Soudan

Un vaccin oral serait efficace contre le choléra

Pour plus de détails, cliquez sur: Choléra : 14 morts dans le nord-est du Nigéria