Assurance : ne pas confondre vol et escroquerie !

En 2013, Mme X souscrit pour son véhicule un contrat d’assurance, formule « tous risques », auprès de la société B. Le 19 avril 2014, elle vend ce véhicule à M. Z, qui lui en règle le montant (19 000 euros) par chèque de banque. Le 30 avril 2014, la banque de Mme X l’informe que ce chèque est un faux.

Pour plus de détails, cliquez sur: Assurance : ne pas confondre vol et escroquerie !