2 fois plus d'arthrose du genou qu'il y a 50 ans

Les chercheurs de Harvard (Etats-Unis) ont examiné plus de 2000 squelettes provenant de collections à travers les Etats-Unis et ont ainsi démontré que la prévalence de l’arthrose du genou a considérablement augmenté ces dernières décennies. Mais cette étude bouscule surtout une idée reçue selon laquelle l’arthrose serait due à l’usure du quelette et au vieillissement de la population.

Les chercheurs américains affirment en effet que la prévalence de la maladie n’est pas uniquement due à l’âge mais qu’elle est essentiellement due à la sédentarité croissante de la population. En effet, moins on bouge, moins on fait d’exercice, moins on renforce les cartilages articulaires.

Une maladie difficile à soigner

« Comprendre les origines de l’arthrose du genou était un défi urgent car rien ne peut soigner la maladie à part le remplacement de l’articulation. Et une fois que l’arthrose est installée, cela crée un vicieux », a déclaré le Pr Daniel Lieberman. « Les personnes deviennent moins actives, ce qui peut entraîner d’autres problèmes de santé à un rythme plus rapide ».

En portant ce regard nouveau sur l’arthrose du genou, les chercheurs espèrent pouvoir prévenir cette maladie invalidante comme il est possible de prévenir les maladies cardiovasculaires.

Cette étude a été publiée dans la revue Proceedings of the National academy of sciences.

A lire aussi :

4 conseils pour préserver vos genoux

Arthrose du genou : les nouvelles technologies pour aider les malades

Pour plus de détails, cliquez sur: 2 fois plus d'arthrose du genou qu'il y a 50 ans