Faute d’être assurés, les sinistrés d’Harvey se tournent vers l’État

La plus grande partie des dommages n’étant pas couverte par les assurances, les sinistrés se tournent vers l’État fédéral et la charité publique.

Pour plus de détails, cliquez sur: Faute d’être assurés, les sinistrés d’Harvey se tournent vers l’État