« J'ai pris un train nommé désir… »

Je regardais la mousseline de ma jupe qui virevoltait à chacun de mes pas. Mais qu’est-ce que je faisais ? Juste derrière moi, il me suivait. Dans ma poitrine, chaque battement de coeur résonnait. J’avais chaud, j’avais froid… En fait, j’avais peur…
A lire sur elle.fr

Pour plus de détails, cliquez sur: « J'ai pris un train nommé désir… »