Fukushima, le choix du retour

Le 11 mars 2011, dans le nord-est du Japon, un séisme et un tsunami provoquaient à Fukushima la plus grave catastrophe nucléaire depuis Tchernobyl. Comme en ex-URSS, le Japon a évacué une vaste zone autour de la centrale, mais contrairement aux Soviétiques, Tokyo a tout fait depuis pour reconquérir ces territoires perdus. Les autorités tâchent maintenant de convaincre les 80 000 anciens résidents de ce no man’s land de revenir chez eux. Notre équipe de correspondants enquêté sur ces initiatives.

Pour plus de détails, cliquez sur: Fukushima, le choix du retour