Soupçons d’emplois fictifs : Michel Mercier renonce à intégrer le Conseil constitutionnel

L’ancien ministre, soupçonné de détournements de fonds publics pour avoir employé sa fille au Sénat, conserve, en revanche, son siège de sénateur.

Pour plus de détails, cliquez sur: Soupçons d’emplois fictifs : Michel Mercier renonce à intégrer le Conseil constitutionnel