Volkswagen a bénéficié de prêts européens pour développer le moteur qui est au cœur du « Dieselgate »

La Banque européenne d’investissement a prêté, en 2009, 400 millions d’euros au groupe allemand, qui assurait vouloir « poursuivre la réduction des émissions et de la consommation » de ses moteurs.

Pour plus de détails, cliquez sur: Volkswagen a bénéficié de prêts européens pour développer le moteur qui est au cœur du « Dieselgate »